Ma pharmacie Dynaphar

Recherchez votre pharmacie (Nom, Pharmacien, Ville, Code postal)

Newsletter

Inscrivez-vous

A intervalle régulier, Dynaphar vous fera parvenir des informations intéressantes. Voici un exemple de newsletter...

En savoir +

Magazines Dynaphar


 


 

SÉCHERESSE OCULAIRE : QUE FAIRE POUR Y REMÉDIER ?


[02-06-2017]



Cause : La sécheresse oculaire survient à la suite d'une baisse de la production de larmes et/ou d’une évaporation excessive du liquide lacrymal, avec pour conséquence une diminution de la qualité du liquide lacrymal et des yeux qui pleurent.

Ce phénomène s’observe principalement chez :

    - les personnes âgées ;
    - les femmes durant la ménopause, en raison de la chute des hormones féminines ;
    - les personnes souffrant de rhumatismes, de problèmes thyroïdiens, d’eczéma... ;
    - les porteurs de lentilles de contact ;
    - les personnes prenant certains traitements médicamenteux contre les allergies, la dépression ou pour réguler la tension ;
    - les personnes travaillant en permanence sur des écrans (diminution du clignement oculaire).


Conséquence :


Étant donné la mauvaise qualité du liquide lacrymal, les larmes s’écoulent trop rapidement vers les canaux d’évacuation et des zones sèches se forment sur la cornée. Cela engendre une sensation de brûlure et d'irritation (de sable dans les yeux). Face à cela, la glande lacrymale se met à produire encore plus de larmes, mais étant donné la piètre qualité du liquide lacrymal, cela n’aide pas beaucoup.

Parmi les autres symptômes, on peut citer :
    - des yeux qui démangent et sont fatigués ;
    - des yeux qui restent collés au réveil ;
    - des yeux sensibles à la lumière vive et une acuité visuelle variable.


Traitement :


    - cligner davantage des yeux ;
    - disposer des récipients d’eau sur le chauffage, surtout durant l’hiver ;
    - avoir une bonne hygiène oculaire :
    - ôter les croûtes au niveau des cils ;


LARMES ARTIFICIELLES :


Il existe une large gamme de produits dont les actions diffèrent.
La préférence va aux collyres sans conservateurs, ces derniers pouvant exacerber l’irritation.

   - les gels ophtalmiques (Vidisic, Lacrinorm, Systane, Ocugel...)
   - les gouttes à base d’acide hyaluronique dont l’action est plus puissante et prolongée (Hyaldrop, Hyabak, Hylogel, Artelac rebelance, Systane Hydration...)

Certains produits se conservent seulement durant un mois après ouverture. Les produits les plus récents peuvent être utilisés jusqu'à 3 à 6 mois après ouverture, ce qui constitue un avantage quand on souffre de sécheresse oculaire de temps à autre.

   - les pommades ophtalmiques : pour les personnes qui en souffrent également la nuit (VitA-Pos, Duratears, Liposic...)                                                   


CONCLUSION


La sécheresse n’est pas une pathologie grave en soi, mais elle irrite. Elle survient de manière récurrente et nécessite souvent un traitement de longue durée au moyen de LARMES ARTIFICIELLES, fort heureusement inoffensives. Il est important de les utiliser au quotidien (3 à 4x/jour) et suffisamment longtemps, de manière à permettre à la muqueuse de la cornée d’avoir le temps de se régénérer.

Source :

www.who.int




www.who.int

Un site développé par Easy-ConceptUn site développé par easy-Concept login