Venocaps - Mai 2019
Fostprint Mai 2019
Dynamag

LA GALE

gale


Origine

La gale est une pathologie causée par un parasite de la famille des acariens : le Sarcoptes scabiei hominis. La gale est fortement contagieuse, mais heureusement relativement bénigne. Il faut par contre la traiter car elle ne disparait jamais de manière spontanée.
Le problème avec la gale, ce sont les démangeaisons qu’elle provoque. En effet, le sarcopte se loge et se reproduit dans la couche superficielle de la peau en y creusant des sillons et en y pondant des œufs. Les œufs se transforment en larves qui deviennent adultes en 17 jours. Le corps réagit en faisant de l’allergie, d’où les fortes démangeaisons.

Localisation

La gale affecte toutes les parties du corps, mais épargne, généralement, le visage.

Contagiosité

La gale est terriblement contagieuse. La transmission se fait par contact direct ou indirect, via les vêtements, la literie,…
Prenez garde que la période d’incubation peut aller de 2 à 6 semaines.

Prise en charge

Sa prise en charge comporte deux volets de même importance : le traitement et la décontamination du linge domestique.
Le linge utilisé durant les 3 jours précédents le traitement, ainsi que tout le linge utilisé jusqu’à la fin du traitement doivent être décontaminés soit par lavage en machine à 60°C, soit par isolation dans un sac en plastique pendant 72h à température ambiante, ou éventuellement en étendant le linge dehors sur une corde à linge pendant 72h.
Veillez à faire subir ce traitement à tout le linge qui a été en contact direct avec la peau : vêtements, sous-vêtements, pyjamas, collants, écharpes, gants, pantoufles, draps, taies d’oreillers, housses de couettes, peluches et essuies (de bain et de vaisselle).
Il est inutile de laver l’oreiller, la couette, les couvertures et les matelas en cas de gale commune car ils n’entrent pas directement en contact avec la peau.

Sauf gale récidivante il n’est a priori pas indispensable de décontaminer tout son environnement. Dans le cas contraire, on peut passer l’aspirateur et jeter le sac. Notez qu’à ce moment-là, il ne faut traiter que les matériaux absorbants et potentiellement en contact avec la peau. Il n’y a pas de risque de contamination pour les surfaces inertes comme la vaisselle p.ex.

Concernant les animaux de compagnie, la gale humaine ne peut pas se développer chez le chien et le chat domestiques, bien qu’ils puissent agir de manière transitoire comme vecteurs. En cas d’épidémie ou de gale récidivante, on évitera le contact avec eux dans les jours suivants le traitement.

En cas de contact cutané direct mais bref avec quelqu’un atteint de gale, il faut se laver les mains à l’eau et au savon. Les désinfectants sont inutiles.

Traitement

Tout d’abord il convient de se couper les ongles ! De la même manière qu’on coupe ceux des enfants atteints de varicelle pour éviter qu’ils ne se grattent et n’infectent leurs lésions, on sait qu’on ne pourra pas facilement s’empêcher de se gratter, donc on coupe les ongles à ras pour éviter toute infection !

Ensuite, vu la longue période d’incubation du parasite, il convient lorsqu’on débute un traitement de traiter toute la famille et  l’environnement en même temps, même ceux qui ne présentent pas de symptômes !

Le traitement, toujours prescrit par le médecin, se déroulera le soir : premièrement, se laver et se sécher. Ensuite pour les patients de plus de 2 ans, enduire tout le corps sauf le visage. Pour les patients de moins de 2 ans ou immunodéprimés, on enduira tout le corps, y compris le visage, sauf les yeux et la bouche.
Insistez sur les espaces interdigitaux, les poignets, les coudes, les aisselles, les mamelons, le nombril, les organes génitaux et les plis fessiers.

Avant 2 ans, on laissera le produit agir de 6 à 8 heures. Après 2 ans, de 8 à 12h.

Si pendant cette période de 8 à 12h vous devez aller à selles et/ou vous laver les mains, n’oubliez pas de réenduire ces parties.
A l’issue de cette première période de 12h après le début du traitement, vous n’êtes en principe plus contagieux.

Plusieurs jours de traitement sont nécessaires. Le médecin vous indiquera le schéma de traitement à suivre.

Le matin suivant le dernier jour du traitement, rassembler le linge de la nuit et le laver à 60°C ou le mettre dans un sac plastique pendant 72h.

Notez que dans les 2 à 3 jours suivants la première application du traitement, les démangeaisons peuvent augmenter. Des démangeaisons, bien que plus modérées, peuvent subsister plusieurs semaines, même en cas de réussite du traitement. Des antihistaminiques par voie orale peuvent les atténuer.

Si les démangeaisons se poursuivent plus de 4 semaines veuillez consulter un dermatologue pour établir si ces démangeaisons sont dues à l’échec du traitement ou à un autre type d’allergie cutanée (au traitement p.ex.).

Si le traitement devait être répété ultérieurement, veuillez reproduire l’ensemble de la procédure, y compris la décontamination du linge.

Le saviez-vous ?

On pense souvent que le gale est due à un manque d’hygiène et que ça n’arrive qu’aux autres. C’est totalement faux. La gale survient dans toutes les classes sociales et ne dépend pas des conditions d’hygiène. Elle peut prendre des formes plus sévères chez les personnes âgées, immunodéprimées ou celles dont l’état général est dégradé et elle peut également prendre des allures épidémiques en milieu d’accueil, dans les écoles ou les maisons de repos.

Quand consulter ?

Toute suspicion de gale doit obligatoirement vous pousser à voir votre médecin. En effet, on ne guérit pas spontanément de la gale et les traitements disponibles sont sous ordonnance.